Ce royaume est sombre

Couverture recto 150dpi avec cadre4ème de couverture :

Un été bleu azur sur la Côte. Assommés de soleil, les touristes succombent aux langueurs de saison. Tranquilles. Mais les Casanova et les Giacobbi règnent encore sur la Ville. Un Royaume hanté par les morts et les disparus. Deux familles autrefois unies, deux clans désormais ennemis. Quinze ans plus tôt, un tsunami de drames a tout emporté, corps et âmes. Restent quelques secrets et trahisons, vengeances inassouvies…
Villas chics aux piscines et aux parcs débordant sur des criques désertées. L’envers du décor. Comme chaque été, des adolescentes sont enlevées. Usines fermées, cités pourries, combats de chiens. Un été de feu et de sang pour les uns, de soleil et de spritz pour les autres.
Raphaël Le Scouarnec met en scène une galerie de portraits qui nous accrochent phrase après phrase. Personnages émouvants. Drôles ou tragiques. Inquiétants. De grands bavards innocents de façade et des monstres aux mains pleines de mots ravalés. Leurs voix tout autant que leurs silences tissent ce récit et lui confèrent la singularité d’un Soulages sur une plage, abandonné. Une langue, un style, un rythme.

Marc Estève


Lisez les 3 premières pages du livre en cliquant ici.


Critiques

L’avis d’Yves Gabay – La Dépêche :

« Ce royaume est sombre » : explosif et lumineux

Deux clans, deux familles ennemies, déchirées par les meurtres et les trahisons il y a déjà 15 ans. Les rancœurs et les désirs de vengeance sommeillent sous le puissant soleil de la Côte d’Azur… Loin des façades rutilantes des villas avec piscine, des adolescentes sont enlevées, des combats de chiens sont organisés, des usines mettent la clé sous la porte. La torpeur estivale ne durera pas…

Le roman de Raphaël Le Scouarnec est de ceux qui ne vous lâchent pas. Dialogues impeccables et d’une précision diabolique (le romancier fait parler les personnages selon leur caractère et leur donne une vérité sidérante), style nerveux et efficace (pas de temps mort descriptif, on est dans l’action et on découvre les lieux avec les personnages), rythme au diapason d’une histoire explosive… Tout fait de ce « Royaume » en effet bien sombre une totale et réjouissante réussite.

**********

Avis de lecteurs et lectrices

J’ai beaucoup aimé Ce royaume est sombre. J’ai été déroutée au début par le style et par le nombre foisonnant de personnages. Mon cerveau à mis du temps à s’y faire, mais comme Marlène, j’ai mis le turbo à partir de la deuxième moitié tellement j’étais captivée. Merci pour cette découverte.
Anne-Laure (Besançon)

Ce bouquin est excellent. Les dialogues et les personnages sont taillés à la serpe (+ lexique original qui m’a fait penser à Damasio). J’ai aussi apprécié le coté marxiste, dans l’insistance à mettre l’accent sur les classes sociales et les descriptions des friches sociales.
Francis (Landes- France)

J’ai lu avec grand plaisir ce roman effectivement bien sombre mais très prenant, du début à la fin. Mention très bien à mon goût…on attend la suite.
Elisabeth (Toulouse)

Impossible de lâcher le bouquin une fois commencé. Terriblement captivant, « Ce royaume est sombre » nous plonge dans un univers dense et complexe. Rivalités et vengeances rythment ce récit haletant et explosif. A découvrir d’urgence !
Nathanaël (Paris)

Roman dont l’univers captivant, la vérité des personnages et des dialogues et l’écriture percutante et résolument moderne nous emporte jusqu’à la dernière ligne. Noirceur et éblouissement se rencontrent dans ce livre passionnant.
Carole  (Vendée – France)

**********