Guillaume Peyronel valorise la terre de ses arrières-grands-parents

Les visiteurs du marché de Valuéjols auront certainement repéré son étal coloré à l’ombre des tilleuls près de la mairie. On y trouve des fruits rouges mais aussi quelques légumes, tous estampillés bio, qui sont cultivés non loin du bourg, au lieu-dit Les Jarrioux. Guillaume Peyronel s’est installé en 2012 et a démarré son activité en 2016 sur les terres cultivée par ses arrières-grands parents, Jeanne et Jean Maury. Bien qu’ayant vécu longtemps à Paris, il est une figure connue de la commune : « J’ai longtemps été le petit parisien qui vient en vacances. »

Jusqu’à ce retour sur les terres de ses ancêtres, la vie de Guillaume tournait surtout autour de la musique : enseignant en Musique assistée par ordinateur (MAO), il a tourné en duo sur la scène « électro » durant quelques années, les concerts l’emmenant dans toute l’Europe, notamment à Londres, mais aussi jusqu’en Inde. Lassé par la vie parisienne et désireux de tourner la page d’une existence assez aventureuse, il revient donc à ses premières amours : « J’étais titulaire d’un diplôme en agro-environnement, et j’ai toujours aimé m’occuper d’un potager. Et j’avais envie de me lancer dans un type de culture respectant les principes de l’agro-écologie et de la biodynamique, et en proposant des produits originaux. » D’où ce choix des fruits rouges, fraises, framboises, myrtilles, groseilles et mûres, auquel s’ajoutent les asperges et une activité de maraîchage.

L’activité n’est pas de tout repos, et les conditions climatiques font toujours peser un risque sur la production. Comme beaucoup de jeunes agriculteurs, il commence donc à se diversifier : « Dès cet automne, je me lance dans la transformation, en réalisant des confits d’oignons ou d’échalotes, des coulis, des chutneys, et proposerai un dépôt vente de primeurs bio en vente directe. » On notera que la ferme accueille également des « wwoofers », des bénévoles qui viennent donner un coup de main en échange du gîte et du couvert : Galadd, ancien cuisinier venu des Charentes, séjourne ainsi depuis plusieurs mois dans le Cantal.

On trouvera les fruits et légumes des Hauts Vergers du Cantal sur les marchés de Murat, Saint Flour et Valuéjols, et tous les mercredis à la boulangerie bio de Murat « Du pain et des jeux ».

Renseignements : 06.62.33.51.17 ou sur facebook.com/LesHautsVergersDuCantal/

 

Les commentaires sont fermés