Découvrir Paulhac

Paulhac bénéficie d’un site exceptionnel au cœur du massif des monts du Cantal, à plus de 1000 m d’altitude.

La commune en quelques chiffres :

– 464 habitants
– 4692 hectares
– 29 villages situés entre 991 et 1485 m d’altitude
– 1 bourg avec les principaux services et commerces
– des infrastructures pour vos vacances : gîtes,
bar-restaurant, hôtel-restaurant, centre d’accueil-gîte d’étape

La commune fait partie de la Communauté de communes des pays de Saint-Flour.

tombe-du-pere2

Histoire et patrimoine

Vous pouvez consulter sur le site de geoportail La carte de(s) Cassini, qui date du XVIIIème siècle, premier relevé fondé sur la triangulation géodésique du territoire : Brève histoire de la commune On se reportera pour des informations détaillées au « Livre de la Paroisse de Paulhac » publié en 1889 par le chanoine Pautard et à …

Voir la page »

les-estives-depuis-les-hauteurs-de-bressanges

L’ Environnement Naturel

Les repères concernant les zones d’intérêt environnementales sont signalés en vert. Cliquez en haut à droite pour agrandir la carte. Le Parc Naturel régional des Volcans d’Auvergne Situé sur le territoire du Parc Naturel régional des Volcans d’Auvergne, le plus vaste Parc naturel régional de France (388 957 hectares), la commune de Paulhac bénéficie d’une richesse …

Voir la page »

vaches

Les Villages

La Commune s’organise autour d’un bourg principal et de x villages : Nozières La Salesse Le Jarry Prathuron Bressanges Sauvages

Voir la page »

Paulhac Autrefois

Voir la page »

Plan d’accès au village

Comment se rendre à Paulhac ? Le village se trouve à 15 minutes de Saint-Flour, 15 minutes de Murat, 15 minutes de Chaudes-Aigues et 55 minutes d’Aurillac. Gares SNCF à Saint-Flour et Murat. Afficher une carte plus grande

Voir la page »

coureur

Quelques personnalités de la commune

CHARLES CÉROU, L’HOMME « AUX SEMELLES DE VENT » Charlou de l’ « Amélie » (c’était le prénom de sa mère) est né au Chambon de Paulhac le 30 juin 1918, 6ème enfant d’une famille qui en comptait huit. « Placé » très jeune dans les fermes pour garder les troupeaux, à l’époque où le téléphone n’existait pas, les gamins étaient …

Voir la page »