↑ Retour à Découvrir Paulhac

Quelques personnalités de la commune

CHARLES CÉROU, L’HOMME « AUX SEMELLES DE VENT »

coureurCharlou de l’ « Amélie » (c’était le prénom de sa mère) est né au Chambon de Paulhac le 30 juin 1918, 6ème enfant d’une famille qui en comptait huit. « Placé » très jeune dans les fermes pour garder les troupeaux, à l’époque où le téléphone n’existait pas, les gamins étaient requis pour porter les messages. Charles faisait les trajets en un temps record et n’était jamais fatigué.

Cette disposition à la course à pied l’amène à signer à l’ASM, à Clermont-Ferrand, début d’une ascension phénoménale.

Le 14 janvier 1939 il remporte le cross-country international de Montreuil, et cette année là, il devient même champion de France. En 1939, la guerre éclate et il est fait prisonnier pendant 5 ans en Haute-Silésie, à la frontière polonaise. C’est là qu’il rencontre Janine, une jolie slave, grande blonde aux yeux bleus, déportée en Allemagne par le régime nazi.

Il l’épouse à son retour en France en 1945 et ensemble ils auront deux fils : Robert et Roger. En 1949, il remporte à Blaidoye à Dublin le cross des 7 nations par équipe avec Alain Mimoun.

Champion de France en 1953 pour la seconde fois, il faut preuve d’une longévité exceptionnelle. En effet, en 1972, il remporte à Cologne le titre mondial vétéran de marathon avec plus de 4 minutes d’avance sur le second, bouclant la distance en 2h50.

Marcel Hansenne, dans le Miroir des Sports, ou Raymond Marcillac dans le Journal du dimanche, ne tarissent pas d’éloge pour ce coureur, marathonien de classe hors du commune.

Ses obsèques ont eu lieu en l’église de Paulhac le 10 septembre 1998, et il est inhumé au cimetière de la commune.

L’ORCHESTRE CLAPIER

Durant près de trente ans, l’orchestre Clapier, qui a débuté sa carrière à Paulhac, a fait danser les cantaliens. Pierre Bonte, leur a consacré un reportage de sa fameuse séquence consacrée au terroir, diffusée dans l’émission mythique de Jacques Martin, La Lorgnette en 1976.

Le journal La Montagne a créé en hommage à cette famille de musiciens remarquable un webdoc qu’on pourra explorer sur le net :

Capture d’écran_2016-02-06_20-56-01

 

ODILE FIX

Artiste, poète, éditrice et créatrice d’ouvrages étonnants, laissant une large place aux matières et aux ressources naturelles, Odile Fix vit à Bélinay dans la vallée de l’Épie.

Les ÉDITIONS DU FRAU

PIERRE D'INCERTITUDE

JEAN-LOUIS CHARBONNEL

Peintre né à Bélinay de Paulhac en 1848 dans le Cantal, il passe son enfance au pied Plomb du Cantal. Auteur à treize ans d’un extraordinaire portait à l’huile de sa grand-mère, il est envoyé en 1862 à Paris suivre la formation de l’École des beaux-arts où il fréquente les ateliers de Léon Cogniet (1794-1880), de Gérôme (1824-1904), de Carolus-Duran (1837-1917), de Jean-Baptiste Farochon (1812-1871) et Oliva. Il fut membre des ateliers d’Antoine-Jean Gros, de Merry-Joseph Blondel, et de David d’Angers. Il expose au Salon de 1848.

monogrpahie de P. Moulier sur le peintre J.L. Charbonnel

Atteint de troubles de la vue, il meurt dépressif à l’âge de 36 ans.
Pascale Moulier lui a consacré une monographie : Pascale Moulier, Jean-Louis Charbonnel (1848-1885) Un peintre cantalien à Paris, préface de Bruno Foucart, 100 p. (réédition 2008, Saint-Flour, Cantal-Patrimoine)

 

JEAN-MARIE CHAUVET

Spéléologue et l’un des découvreurx de la fameuse Grotte Chauvet, mondialement connue, Jean-Marie Chauvet est né à Paulhac.

Chauvet : horses