Sylviane

Couverture recto pour web avec cadre noir4ème de couverture :

Bien sûr il y a une intrigue et du suspens, et des péripéties.
Il est question de quelques mariages, de plusieurs femmes. De circonstances étranges qui précédent une fuite incompréhensible vers la forêt.
D’une amnésie et de réminiscences.
C’est dense et au fil des pages ça ne s’allège pas.
Toutefois, en suivant le personnage principal dans cette errance, c’est une impression de
rien qui tout d’abord nous envahit. L’atmosphère à laquelle est confrontée le personnage est telle une suite ininterrompue d’anomalies. Le flou qui s’installe est profond, insaisissable, et le sentiment de culpabilité insidieux qui en surgit est épais.

Puis l’improbable. La fuite se conjugue à une autre : celle de l’innocence en fugue. Celle d’une toute mince jeune fille au prénom désuet, dont on ne sait pas vraiment ce qu’elle fait là.
Et un vol avéré, un nouveau cadavre et un jardin public, les policiers.
Et la rencontre un peu gauche et maladroite s’étoffe. Et l’on ne sait ce qu’il en adviendra.

C’est l’histoire d’une rédemption à laquelle nous convie Christophe Havot.

Leena Alith-Tasser

 


Lisez les 3 premières pages du livre en cliquant ici.