Quelques nouvelles en attendant la neige en forêt

Comme il est désormais habituel, le redoux a succédé aux chutes de neige, et à notre altitude, la couche de neige en forêt a pris un sacré coup. Avec ces températures douces, les tempêtes successives et la pluie nous ont provisoirement obligé à fermer la station du Ché. Mais nous ne sommes qu’au début janvier, l’hiver est encore long, et, au col de Prat-de-Bouc, il reste suffisamment de neige pour ouvrir quelques pistes.

En attendant de vous donner de bonnes nouvelles concernant l’ouverture en forêt du Ché, voici quelques photos de ces derniers jours.

D’abord, la tempête Carmen au col de Prat-de-Bouc. J’y ai passé la nuit (au poste de secours, spartiate mais confortable).

lundi 17h : le domaine a fermé ses portes, c’est l’heure de braver la tempête et d’aller faire un petit tour à skis-raquettes dans la neige fraîche en forêt :

Tempête Carmen au col de Prat-de-Bouc

Tempête Carmen au col de Prat-de-Bouc

Tempête Carmen au col de Prat-de-Bouc

lundi, 17h30 : Le buron de la Souleyre à l’abri de la tempête

En contrebas du col, niché dans une clairière au cœur de la forêt, non loin des pistes nordiques, le buron de la Souleyre résiste bravement à la tempête hivernale, mais il en a vu d’autres !

 Tempête Carmen au col de Prat-de-Bouc

lundi, 18h : le dernier véhicule quitte le col

Un véritable rideau blanc s’est abattu sur le col, et bientôt la route, recouverte d’une vingtaine de cm de neige, n’est plus qu’un souvenir. Un automobiliste tente tout de même de s’engager dans la descente vers Albepierre.

Tempête Carmen au col de Prat-de-Bouc

lundi, 21h : La station plongée dans le blizzard.

En début de soirée, la station de Prat-de-Bouc disparaît sous la neige soufflée qui élève des congères autour du parking et des bâtiments et la visibilité s’amenuise. La nuit sera bercée par des rafales soufflant à plus de 100 km/h.

Tempête Carmen au col de Prat-de-Bouc

Tempête Carmen au col de Prat-de-Bouc

mardi, 3h : un petit tour dehors au milieu de la nuit

Prat-de-BOuc au petit matin

mardi, 6h : Le chasse neige réveille la station.

Premier véhicule à grimper jusqu’au col au matin, le chasse-neige, qui doit s’employer pour dégager la route et évacuer les congères. « J’ai rarement vu ça ! », me confie le conducteur.

Mardi 6h30 : Petite surprise au réveil (heureusement, j’ai la pelle à neige à l’intérieur de mon refuge !)

Prat-de-BOuc au petit matin

mardi, 7h30 : avant l’ouverture, les professionnels à pied d’œuvre

Jean-François Roches arrive une heure après le chasse-neige, car il faut dégager l’entrée de son restaurant. Dans la foulée, les dameurs, pisteurs, puis les agents d’accueil des domaines nordiques et alpins, préparent les pistes et le matériel pour l’arrivée des premiers skieurs.

Prat-de-BOuc au petit matin

mardi, 8h15 : la dameuse en action

Confrontée à de véritables murs de neige par endroit, il faut toute la dextérité et l’expérience du dameur du domaine nordique pour se frayer un chemin jusqu’aux pistes de ski de fond.

 

Malheureusement, quelques jours plus tard, ce manteau neigeux a fondu en grande partie, sous l’effet des pluies et du redoux…

Au Puy de Prat-de-Bouc

Ce qui n’empêche pas les skieurs de profiter des pistes ouvertes sur le domaine (ici les adhérents de la Voie de l’Ecir dimanche 7 janvier)

 

Et pour finir, une petite vidéo tournée fin décembre au foyer du Ché :

Franz Schubert – Der Leiermann – Cantal – décembre 2017 from dana hilliot on Vimeo.