Gros plan sur les pistes raquettes et randonnée nordique

11165320_1504367239864626_6449053485288086625_nCette année, c’est pas moins de 8 circuits raquettes et/ou randonnée nordique qui ont été tracés, préparés et balisés sur Prat-de-Bouc, Paulhac et le Ché. Vous trouverez de nombreuses informations sur le site du domaine nordique : http://www.pratdebouc-cantal.fr/ et sur celui de l’association Loisirs Nature Paulhac : http://outsiderland.com/loisirs-nature-paulhac/

Une carte présentant tous ces itinéraires sera en vente à chaque point d’entrée du domaine.

Intéressons-nous aujourd’hui aux parcours proposés au départ du Ché. Ils sont au nombre de 3 et présentent des caractéristiques qui les rendent tout à fait différents les uns des autres.

La Forêt – 4,5 kms – niveau FACILE

Un très belle piste qui commence par longer les bois du Ché en suivant l’ancienne piste de ski de fond des Sarlous, avec une vue superbe sur les hauts-plateaux, avant d’emprunter sur la droite une trouée forestière au milieu des sapins. Après avoir traversé l’itinéraire de liaison « par les plateaux », les randonneurs s’engagent dans une vaste prairie d’altitude d’où ils pourront contempler les sommets des Monts du Cantal, autour du Plomb, mais également, quand le ciel est dégagé, le Puy de Sancy, situé à quarante kilomètres. Cette prairie est aussi le terrain de jeu des mushers, lancés à tout allure avec leurs équipages de chiens de traîneau. Spectacle typiquement nordique qui ravira petits et grands. En filant vers l’est, on retrouve ensuite la forêt, avec une très belle et large piste dégagée tout exprès cette année qui descend doucement vers les pistes de ski de fond et le sentier du retour, toujours à travers bois.

Ce parcours est sans difficulté et conviendra bien au famille. Il sera parfaitement adapté aux débutants en ski de randonnée et ski raquettes qui trouveront quelques légères descentes et montées pour s’exercer tout en profitant de la quiétude de la forêt.

Les Grands Espaces – 5,5 kms – niveau MOYEN

L’itinéraire favori des amoureux des grands espaces, d’où son nom. Il reprend des parcours élaborés l’année dernière avec les premiers skieurs de randonnée du domaine (merci à eux !). Le départ est semblable à la piste raquette verte, mais, au bout des Sarlous, on quitte la lisière de la forêt pour grimper sur les hauts-plateaux. La traversée des prairies d’altitude, entre 1300 et 1450 m, en passant non loin du Puy de Niermont, procure des sensations fortes. Cet itinéraire ne présente que peu de difficultés technique, néanmoins, le dénivelé est plus important que sur le parcours précédent, et il faudra se méfier en cas de brouillard (lequel peut monter assez vite sur ces terrains exposés) même si le balisage est assez serré. Vue imprenable depuis cet itinéraire sur la Planèze de Saint-Flour, la Margeride, L’Aubrac, et bien évidemment le Plomb du Cantal : un must pour ceux qui aiment les horizons à 360°. On pourra admirer également les skieurs de fond traversant les vastes espaces montagnards depuis Prat-de-Bouc. On redescend au nord d’un petit bois au-dessus du buron des Émilliards, pour regagner le village du Ché par la D134, souvent enneigée en hiver.

Les skieurs de randonnée pourront tester l’accroche de leurs planches en montée et s’amuser sur des descentes faciles et délicieuses quand la poudreuse est de la partie. Par beau temps, ce parcours est particulièrement adapté à une demi-journée avec pique-nique en pleine montagne !

Le Trappeur – 6 kms – niveau DIFFICILE

Pour les plus aguerris et les amoureux de la forêt, nous vous avons concocté un itinéraire tout à fait spécial, qui circule à travers bois, et permet de découvrir les endroits les plus secrets et les plus mystérieux de la forêt du Ché. Vous croiserez certainement durant votre exploration les animaux de la forêt : cerfs, biches, chevreuils, sangliers, lièvres etc.. Le parcours débute par une percée étroite dans la forêt parfaitement adaptée aux skis Hok et aux skis Hunter, ainsi qu’aux raquettes. On remonte ensuite doucement en empruntant une piste assez large avant d’entame une grimpette particulièrement raide, qui serpente jusqu’à un des lieux magiques de la forêt, une petite clairière ponctuée de quelques rochers. L’occasion pour les skieurs de tester l’accroche de leurs planches ! On partage ensuite durant un kilomètre la piste raquettes verte dites de « la forêt » et le pré aux mushers avant de plonger dans une magnifique descente sous les sapins : il suffit de se laisser aller, ça descend tout seul, et il y a en général un bon paquet de neige en bas pour s’arrêter avec plus ou moins d’élégance ! On repique ensuite à l’abri des sous-bois jusqu’à la piste de ski de fond dites « des biches », qu’on traverse pour emprunter un magnifique sentier de crête, à la limite des communes de Laveissenet et Albepierre, prisé des animaux et des chasseurs. Une succession de petites montées et de descente à travers les sapins permet de croiser les pistes de ski de fond avant d’entamer le retour toujours sous le couvert des arbres. Le final est beaucoup plus confortable : un très large chemin qui permet de sortir de la forêt et de rejoindre le Ché.

Ce parcours présente quelques difficultés techniques intéressantes, notamment des montées sèches et des descentes entre les sapins. Les randonneurs en raquettes dotés d’une bonne condition physique y trouveront un terrain à leur avantage, et les randonneurs en skis-raquettes pourront revivre le temps d’une balade les sensations des premiers chasseurs et trappeurs du grand Nord, arpentant et explorant la forêt profonde.

Ci-dessous, les équipes du domaine (Fred, Martin et Jean-Pierre, armés de machettes, de tronçonneuse et de GPS – j’accroche les petites rubans rouges sur les branches et prends les photos) préparant la piste Trappeur !