En attendant l’ouverture : quelques photos et un nouvel outil pour les skieurs de rando

Le site Geoportail, fruit du travail de l’IGN, propose depuis quelques semaines un nouvel outil extrêmement précieux pour les amateurs de ski hors piste, randonneurs alpins ou nordiques. Grâce à de nouveaux modèles informatiques, les cartes disponibles sur le site répertorient désormais les pentes de différentes inclinaisons (30°, 35°, 40° et 45°). C’est utile à plusieurs titres, d’abord au niveau sécurité, dans la mesure où, comme le rappelle cet excellent article du site SkiPass, l’immense majorité des avalanches se déclenchent sur des pentes dont l’inclinaison atteint ou dépasse les 30%. Je rappelle au passage que nos moyenne-montagnes connaissent des avalanches chaque année, pour ceux qui en douteraient.

L’autre intérêt pour nous autres, les adeptes du hors piste, c’est de pouvoir préparer nos itinéraires de sortie en bénéficiant d’une meilleure connaissance du terrain. Les randonneurs nordiques par exemple, éviteront soigneusement les pentes à plus de 25/30%. Au-delà de cette inclinaison commence le royaume du ski de rando alpin.

Pour donner une idée du résultat sur des terrains « locaux », voici la carte « avec pente » du cirque de Chamalières. Les pentes en jaune sont à 30°, puis, de l’orange au violet en passant par le rouge, on passe de 35 à 45°. Sous le Puy du Rocher et au sud de l’Aiguillon, certaines zones sont rouges.

On voit tout de suite qu’autour du Puy Mary et de Peyre Arse, on est nettement en territoire alpin :


À utiliser sans modération donc, si vous projetez des randos sur les massifs cet hiver.

Quelques nouvelles du front maintenant : après une belle vague de froid accompagnée d’un peu de neige au début du mois de novembre, quasiment toute la montagne est retournée au vert sous l’effet d’une grande douceur, de vents violents et de pluies diluviennes. Résultat de mon côté, deux sorties à ski, la première à Fond d’Allagnon, avec 20cm d’une belle neige fraîche et un peu collante,

et la deuxième entre Prat-de-Bouc et le Plomb du Cantal, beaucoup moins « paisible », sur une neige tôlée, avec un final avant la crête assez tordu (j’avais oublié de glisser dans mon sac la paire de crampons que je prévois d’habitude en hiver, et la descente sur la glace fut assez épique). Et c’est tout !

En attendant des jours meilleurs, les pisteurs du domaine nordique sont déjà à pied d’œuvre, ainsi Fred et Alban qu’ont devine ici avec les piquets sur l’épaule. Le nouveau quad de la station devrait rendre de fiers services notamment pour damer le Ché, quand la dameuse ne sera pas en mesure de descendre depuis Prat-de-Bouc.

Fred et Alban préparent les pistes

Fred et Alban préparent les pistes

le quad de la station sur le Puy de Prat-de-Bouc

Et bien sûr, neige ou pas, la forêt du Ché, les estives et le cirque de Prat-de-Bouc sont magnifiques quand même, à pied ou en VTT !

À très bientôt sur le domaine nordique Prat-de-Bouc Haute-Planèze !!