deux poèmes au sujet du Ché (par Jean-Yvon LAFINESTRE)

Jean-Yvon LAFINESTRE, écrivain, enseignant, poète, auteur de nombreux ouvrages, a séjourné avec son amie non loin du village du Ché cet hiver, et fut un des visiteurs du foyer nordique les plus réguliers : il nous a transmis ces deux poèmes que le village et ses alentours lui ont inspiré. Merci beaucoup à lui !

 

Au Ché

Les bouleaux du plateau du Ché

N’ont rien à cacher

Leur présence étonne l’espace

Et bouleverse celui qui passe

Silhouettes étranges aux près de Loubizargues

Leurs bras fendent les champs de Maniargue

Ils défient plateaux, monts d’en face

Et nos plaies s’effacent

Aux pieds des arbres surprenants

Que caresse le vent en chantonnant

L’Accroc Ché

Toi « les corps Ché » qui a « temps paix Ché » et tant « gars Ché »

Ta vie toute « à maux Ché »

Va donc te « coup Ché »

Sur le plateau et sous les bouleaux du Ché

« A l’or » tes tourments « des branches Ché »

Trouveront « an fin » ton coeur « accro Ché »

Au Ché, chez toi, où rien n’est à reprocher