Ça vous embête si je laisse mon sac, là ? Je vais prendre un café puis j’irai acheter deux trois trucs et je reviens.

Non non, faîtes, on pourra le poser derrière le comptoir comme ça vous s’rez tranquille.

Merci. Un café alors !

Z’êtes chargé comme une mule ! Vous allez où comme ça ?

En randonnée, pour plusieurs jours, enfin, semaines.

Vous avez la tente et tout ça ?

Oui, c’est pour ça que c’est lourd, enfin, c’est pas tellement lourd, encombrant surtout.

Oui, j’arrive j’arrive !

Brugnons, pêches jaunes et rouges et aplaties, abricots, le mélange pour 3 euros le sac ! C’est le printemps, les fruits de saison on en profite messieurs dames !

C’est l’anniversaire de Caroline je te dis ! Elle va avoir 5 ans.

Mais où il est le Pierre ?

Il est avec Christine je crois.

Faut aller chercher Jeannette, elle a laissé ses affaires, on peut pas partir en laissant ses affaires.

Elle a dit qu’elle allait acheter des olives.

Ça c’était l’année dernière tu vois ? Caroline, à quelle point elle a..

Tu vois mon idée, c’est un peu la ligue des héros, c’est comme monter un réseau. Tu lances le truc et c’est les gens qui le font marcher, toi t’es juste le créateur, tu gères.

Mais t’as réfléchi à ta structure je veux dire économique ? Parce que là je vois pas bien, comment tu te sors un salaire par exemple tu vois ? Je dis pas ça pour te décevoir hein, mais c’est compliqué quand même.

Votre café monsieur !

Merci.

ENTRÉE À GAUCHE. À CINQ MÈTRES DANS L’IMPASSE.

Non, Claire est partie chercher Jeannette.

Ha ! C’est Jean-Pierre qui ramène Jeannette !

Là-bas au fond tu les vois ? On n’a qu’à prendre ses affaires hein.

Au point où on en est, merci à vous !

C’est Jeannette elle arrive, je vais lui porter.

Et là du coup on peut commencer à espérer.

Je marque pas j’encaisse ! Ha mais vous inquiétez pas, je plaisante, ma mère disait déjà que j’étais un plaisantin ! Allez donnez 5 et on n’en parle plus !

Éjecté le conducteur n’a pas survécu.

4 50. Si vous avez la monnaie ça m’arrangerait hein. Merci.Vous me sauvez la vie là !

À bientôt mon loulou !

Les oranges il faut qu’elles partent ! 2 euros le kilo !

Les pompiers ont procédé à la désincarcération du corps
puis au sauvetage de 5 petits chiens prisonniers dans le coffre de l’épave,
mais indemnes.

Indemnes, les chiens, les petits chiens. J’imagine les cabots, l’angoisse, toute la nuit dans le coffre, après le grand fracas de l’accident. Iris était traumatisée après que j’ai pris un bouleau sur le bord de la route, une nuit, une nuit pluvieuse, après ça, elle n’osait plus monter ou alors se tenait dans un coin, toute renfrognée sur le siège arrière, alors qu’avant elle regardait par la fenêtre, posait son museau au bas de la vitre ouverte caressée par le vent. Iris. Mon dieu.

Ça se calme. Vous pouvez laisser votre sac oui, donnez-le moi, je le pose là.

Merci, je reviens, j’en n’ai pas pour longtemps.

Du pain, du fromage, à pâte dure, qui tient longtemps, du saucisson, 5 pour 20 euros seulement, et quoi encore ? ha, du tabac bien sûr, du tabac, je tiendrais pas longtemps sans, même si, je devrais arrêter peut-être, si je me retrouve là-haut sans tabac, il se passera quoi, je ne sais pas, angoisse, panique, là-haut sans tabac, pas envie de tenter le coup, pas encore, on verra.

Goûtez donc les olives ! Celles-là sont bien piquantes ! Préparées chez moi !

Pourquoi pas ?

Un sachet de celles-là, merci.

3 euros voilà c’est parfait merci !

Des radis du pays !

Il fait beau c’est dingue, suis parti de chez ce matin en plein brouillard.

Restent des abricots, abricots en direct de Provence, 3 euros le kilo !

Monsieur, c’est pour les élections monsieur, Parti Communiste Français !

Merci, je serais pas là pour voter désolé, mais je vais le lire.

Merci à vous ! Bonne lecture !

Les gens pas l’argent !

Les gens pas l’argent !

Et voilà 15, bonne journée Madame. Monsieur ! Combien vous en voulez ? On a aux myrtilles, noisettes, nature, noix, poivre, fumé, maigre, truffes et raisins secs. Un peu de tout alors ? Celui-là ? 3, 4 et 5 voilà ! Ça fera 20 euros. Merci bien.

Tu sais où la voiture est garée ? Moi je m’en souviens pas. C’est comme la fois où on a cherché des heures et fini à la gendarmerie !

Faut se dépêcher, ils vont remballer.

Goûtez donc Monsieur, des falafels maison, il en reste encore, les premiers seront servis !

Il vous reste.. me faudrait un pain genre qui dure longtemps, mais qui sèche pas trop vite, pour la randonnée vous voyez ?

Alors prenez celui-là, il vous fera trois jours, faut pas le trancher par contre, garder la croûte.

D’accord ! Je prends ! 5 euros c’est ça ?

Oui, merci Monsieur et bonne rando alors !

Les dernières voix peut-être, cette effervescence, le marché de pays qu’ils disent. Toujours mieux que l’aéroport ou les gares, quelque chose de plus réel. Les gens (pas l’argent) sont là où ils sont, pas en transit.

Ha, vous revoilà ! Je vous redonne le sac, il est lourd hein !

Merci, je reprendrais un café.

Un café pour la route pour le voyageur !

Cette élection sera déterminante pour la vie quotidienne de demain.

Alors c’est quoi que je mets dans Entreprise ?

Intermittent je veux bien, mais avec qui tu bosses habituellement, quelle genre de compagnie, oui on pourrait monter le truc, ton réseau, comme intermittent, faut voir.

Un jeune homme parti seul en forêt le soir pour effectuer
une reconnaissance en vue d’une battue.
Des amis qu’il devait visiter se sont inquiétés de ne pas le voir.